Balkans Monténégro

Voyage à travers les Balkans – #2 : Budva (Monténégro)

Après trois belles journées passées en Albanie, nous continuons notre aventure dans les Balkans. Aujourd’hui nous partons à la découverte d’un nouveau pays qui nous intrigue depuis longtemps : le Monténégro ! Ce tout petit pays niché entre mer et montagne et à peine plus grand que l’île de France semble avoir tant à offrir. Il paraît que dans une même journée on peut se baigner et faire du ski : on va voir si c’est vrai ! Nous avons hâte d’aller explorer les merveilles naturelles de cet incroyable pays : c’est parti !

.
JOUR #4 : SHKODER (ALBANIE) – BUDVA (MONTENEGRO)
EN ROUTE VERS BUDVA

Après trois jours riches en belles découvertes en Albanie, nous quittons Shoker, en direction de Budva au Montenegro. Nous avions acheté nos billets de bus à notre hôtel la veille (13€ par personne).

Une petite centaine de kilomètres séparent Shkoder de Budva mais nous mettrons près de 4 heures pour arriver à destination ! Il faut en effet compter avec le passage de la frontière Albanie / Monténégro, sur une pause d’une heure à Podgorica (la capitale du Monténégro) et sur le fait qu’il n’y a pas de grandes autoroutes. Nous sommes surpris que le passage de la frontière se fasse si rapidement (une vingtaine de minutes) car nous avions souvent lu que cela pouvait prendre des heures. Le fait que nous soyons hors saison y est sûrement pour quelque chose.

A la sortie de Podgorica, la route empruntée par le bus traverse le magnifique lac Shkoder que nous avions exploré à vélo deux jours plus tôt, côté albanais. La vue est à couper le souffle !

.

NE JAMAIS DEMANDER SON CHEMIN AUX EMPLOYÉS DES GARES ROUTIÈRES !

Nous arrivons vers 17h à la gare routière de Budva. Désorientés, nous tentons de demander notre chemin à des employés de la gare. Grave erreur. Sans même écouter notre question, on nous répond : « no English » ou bien encore « I don’t know ». Nous allons devoir nous débrouiller seuls pour trouver notre chemin jusqu’à notre hôtel… En discutant plus tard avec d’autres voyageurs, nous apprenons qu’il est apparemment connu que les employés des gares routières monténégrines sont particulièrement désagréables ! Nous voilà à présent bien prévenus !

PREMIÈRES IMPRESSIONS DE BUDVA : LA MIAMI DES BALKANS

Nous déposons nos affaires à l’hôtel Moskva où nous allons rester trois nuits et partons explorer Budva avant que le soleil ne se couche. Le contraste avec l’Albanie est vraiment saisissant ! Budva est la Miami des Balkans. Yachts, hôtels et boutiques de luxe… Nous ne sommes pas vraiment dans notre élément. Le centre est pourtant charmant. Budva est une jolie petite ville entourée de remparts, blottie entre mer et montagne… Nous reviendrons l’explorer le lendemain lorsque le soleil sera de retour.

JOUR #5 : BUDVA ET SVETI STEFAN

Après plusieurs réveils aux aurores, aujourd’hui nous allons prendre notre temps ! Nous commençons par une grasse mat’ bien méritée avant d’aller redécouvrir Budva sous le soleil. Notre hôtel est très proche du centre. Après un super petit déjeuner, nous arrivons rapidement aux remparts de la vieille ville. Nous passons par le port et admirons les beaux bateaux. L’emplacement de la ville entre mer et montagne est idyllique.

SE PERDRE DANS UN LABYRINTHE DE PETITES RUELLES

Nous commençons à explorer la vieille ville de Budva. Les chats sont clairement les maîtres des lieux ici : on en croise à chaque coin de rue, se prélassant au soleil. Nous prenons le temps de nous asseoir à la terrasse d’un restaurant pour boire un café. Nous sommes début octobre et les températures sont très agréables : il faut en profiter ! Tout est joli, harmonieux. Au détour de chaque petite rue, c’est une nouvelle surprise : une jolie petite place, une charmante petite église, une belle maison… Nous sommes clairement sous le charme le Budva. Mais à chaque pas que nous faisons, nous nous rappelons que nous avons de la chance de découvrir la ville hors saison. La balade doit être bien moins agréable en été, lorsque ces petites rues sont bondées !

FARNIENTE AU MOIS D’OCTOBRE

La vieille ville est toute petite et nous en faisons rapidement le tour. Nous découvrons alors une porte dans le mur d’enceinte qui mène vers une jolie plage ! Quelle belle surprise ! L’eau de la côte adriatique est tellement transparente !

Nous apercevons également un petit chemin qui serpente le long des rochers et nous décidons de le suivre. Il nous offre un point de vue nouveau sur la ville qui nous apparaît au pied des montagnes. Quel beau tableau ! Nous découvrons cette jolie statue de danseuse qui est devenue l’emblème de Budva. Nous continuons de suivre ce petit chemin et nous arrivons sur une autre plage, tout aussi belle.

TROUVER LA BONNE EXCURSION

Après une pause farniente sur la plage, nous retournons vers la ville moderne pour déjeuner et pour réserver une excursion pour le lendemain. Nous découvrons alors que toutes les agences de voyage se trouvent les unes à côté des autres, le long d’une petite rue piétonne près du port. Nous nous renseignons sur les excursions possibles (il y en a tellement !) et nous optons pour la journée « all Montenegro in one day » qui permet de découvrir des canyons et des parcs naturels. Voilà une bonne chose de faite : nous pouvons continuer à explorer Budva.

SE FAIRE ESCROQUER PAR UN TAXI POUR ALLER A SVETI STEFAN

Nous nous mettons alors en route vers Sveti Stefan, un ancien petit village de pêcheurs bâti sur une presqu‘île et transformé aujourd’hui en complexe hôtelier de luxe. Il est malheureusement interdit d’entrer dans le village qui est réservé aux clients fortunés de l’hôtel mais la vue sur l’île depuis la plage est magnifique et vaut le détour.

D’après la réceptionniste de notre hôtel, le seul moyen de nous y rendre depuis Budva est de prendre un taxi. Nous nous mettons alors à la recherche d’un taxi libre et nous en trouvons un à deux pas de notre hôtel. Lorsque nous lui demandons combien coûte la course jusqu’à Sveti Stefan (à une à une dizaine de kilomètres de Budva), il ne nous donne pas de montant précis mais nous invite à ne pas nous inquiéter car il utilise un taximètre.

Nous aurions dû nous inquiéter. Et insister pour avoir une estimation du prix.

Nous montons en voiture et nous nous rendons vite compte que nous sommes tombés sur un escroc. Au bout de quelques minutes, nous en sommes déjà à 15€ ! Et nous ne sommes même pas encore arrivés à la moitié du chemin ! Nous lui demandons de s’arrêter et il nous laisse sur le bord de la route. Je suis tellement énervée que la seule chose qui me vient à l’esprit c’est de lui dire : « bad person ! » Nous en rigolons encore aujourd’hui en y repensant… Nous terminons la course avec un autre taxi qui nous demande 5€ jusqu’à Sveti Stefan. Morale de l’histoire : toujours demander une estimation du prix de la course avant de monter dans un taxi !

Nous essayons d’oublier cette histoire et nous nous dirigeons vers la plage. Une fois de plus, nous sommes émerveillés par la couleur de l’eau, ou plutôt par la transparence de l’eau. Comme nous l’avions lu, il est effectivement interdit d’entrer dans le village. Les gardes postés à l’entrée du pont sont là pour nous le rappeler. Nous nous contenterons donc de l’observer depuis la rive. Nous nous mettons à la recherche d’un spot pour regarder le coucher de soleil et nous trouvons un restaurant avec une terrasse offrant une vue imprenable sur la mer et sur la petite île. Nous nous y installons avec un verre de rosé pour profiter du soleil et de cette jolie vue. Nous finirons par y dîner pour terminer la journée en beauté : dorade et poulpe seront au menu.

Au moment de repartir, nous découvrons qu’il existe une navette qui relie Budva et Sveti Stefan pour 2€ et qui passe toutes les 20 minutes…

C’est ainsi que s’achève cette belle journée. Nous nous couchons tôt ce soir-là car nous nous levons aux aurores le lendemain pour aller faire notre excursion.

JOUR #6 : EXCURSION « ALL MONTENEGRO IN ONE DAY »

En ce 6e jour de vacances, nous nous levons aux aurores pour être dans le bus à 5h45 ! Heureusement, le bus nous attend à quelques pas de notre hôtel. Lorsque nous avons réservé cette excursion, l’employée de l’agence nous a conseillé d’arriver tôt pour pouvoir choisir notre place et nous asseoir du côté droit, qui offre la meilleure vue. Le réveil est un peu dur mais à l’heure convenue, nous sommes installés dans le bus, prêts à profiter de cette belle journée. Nous sommes accueillis par notre sympathique guide. Polyglotte, elle donnera toutes les explications en serbe (la langue parlée au Monténégro), en russe puis en anglais. Nous mettons un certain temps à comprendre qu’elle s’exprime dans ces trois langues car le serbe et le russe semblent très similaires à nos oreilles ignorantes….

EXCURSION AU COEUR DU MONTENEGRO

Tout au long de la journée, nous allons nous enfoncer au cœur du Monténégro et nous allons avoir un bel aperçu de la richesse des paysages de ce tout petit pays. Même si les différents sites que nous allons découvrir sont regroupés sur une petite superficie, il faut garder en tête que nous allons emprunter de petites routes de montagnes sinueuses (et faire de nombreuses pauses photos). On ne peut donc pas parcourir beaucoup de kilomètres dans une même journée lorsqu’on voyage au Monténégro.

VOIR LE SOLEIL SE LEVER SUR LE LAC SHKODER

Nous faisons un premier arrêt rapide pour voir le soleil se lever sur le lac de Shkoder, qui marque la frontière naturelle entre l’Albanie et le Monténégro. Nous avions tant aimé nous balader en vélo sur les bords de ce lac côté Albanie que nous avons très envie de découvrir ce que les rives monténégrines ont à offrir. Nous retournerons donc explorer le lac plus en détail un peu plus tard durant notre voyage. Pour le moment on se contente de le voir au loin, au cœur des montagnes. La vue est vraiment magnifique.

DECEPTION AU CANYON DE MORACA

Nous reprenons ensuite la route et arrivons à notre 2e arrêt : le canyon de la rivière Moraca. Cet arrêt un peu décevant car nous n’avons pas assez de recul pour pouvoir apprécier toute la beauté du canyon. Il n’y a pas de place au bord de la route. On remonte rapidement dans le bus car il fait très froid et on ne voit pas grand chose.

PROFITER DE L’ATMOSPHERE PAISIBLE DU MONASTERE DE MORACA

Nous nous arrêtons ensuite dans un monastère orthodoxe du 13e siècle qui porte le même nom que la rivière : Moraca. C’est sous un grand ciel bleu que nous découvrons cet endroit paisible et fleuri niché au pied des montagnes. Ici encore, les chats semblent être les maîtres des lieux. Ils dorment tranquillement au soleil. Nous nous baladons dans les jardins du monastère avant de reprendre la route.

.

.
LA METEO EST CONTRE NOUS AU PARC BIOGRADSKA

Nous continuons notre chemin et nous nous enfonçons de plus en plus dans la montagne. Les paysages qui défilent sous nos yeux sont magnifiques. Nous arrivons au parc national Biogradska Gora. Nous ne pouvons malheureusement pas aller très loin dans le parc car il a beaucoup neigé pendant la nuit et les routes ne sont pas accessibles.

On reprend la route et on ne perd pas une miette des paysages qui défilent sous nos yeux.

PROFITER D’UNE VUE VERTIGINEUSE SUR LE CANYON DE LA RIVIÈRE TARA

Nous continuons notre aventure et nous découvrons un nouveau canyon : celui de la rivière Tara. Le bus suit une petite route sinueuse le long du canyon et la vue sur la petite rivière est vertigineuse ! L’eau transparente, les couleurs automnales de la végétation, le beau ciel bleu : le spectacle est à couper le souffle ! Nous sommes conquis par la beauté des lieux !

Nous faisons une pause au niveau du pont Djurdjevica qui surplombe la rivière. Les plus courageux iront faire un tour en tyrolienne. Pour notre part, nous irons prendre un café au soleil en terrasse pour profiter au maximum de l’atmosphère paisible qui se dégage de ce paysage.

.

.
COUP DE COEUR ABSOLU POUR LE LAC NOIR

Nous reprenons ensuite la route vers notre dernier arrêt (mais aussi celui que nous avons préféré) : le parc national du Durmitor.

Il y a quelques instants nous étions en train de prendre un café au soleil et à présent nous nous baladons dans la neige ! Le dicton selon lequel on peut se baigner et faire du ski dans la même journée au Monténégro se confirme !

Nous suivons un petit chemin bordé de neige qui nous conduira vers l’un de endroits que j’ai le plus aimé au Monténégro : le lac Noir. La montagne, la neige, les sapins, le lac : nous sommes transportés par ce paysage de carte postale, insoupçonné il y a encore quelques minutes. Ce voyage nous réserve décidément de bien belles surprises !

.

.

Nous reprenons ensuite la route en direction de Budva. La journée a été intense : nous avons passé beaucoup de temps dans le bus à écouter notre guide parler serbe et russe. D’un autre côté, nous sommes ravis d’avoir eu ce bel aperçu et d’avoir pu découvrir des paysages si variés. Si c’était à refaire : nous passerions une nuit ou deux dans les alentours du parc du Durmintor. Il y a sûrement de belles randonnées à y faire….

C’est ainsi que s’est achevée cette journée ainsi que notre séjour à Budva. Le lendemain : direction Kotor, mon coup de cœur absolu de tout le voyage…

RETROUVEZ TOUS LES ARTICLES DE CE VOYAGE DANS LES BALKANS…

#2 Budva (Monténégro)

#4 Dubrovnik (Croatie)



.

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply mehmet 28 mai 2018 at 23 h 04 min

    Magnifique article, merci d’avoir partagé tout ça avec nous 🙂

    • Reply Aurélie 29 mai 2018 at 12 h 05 min

      Merci pour ton message 🙂 Ravi que cela te plaise

  • Reply Voyage à travers les Balkans - #3 : Kotor (Monténégro) - La petite valise d'Aurélie 29 avril 2018 at 14 h 58 min

    […] #2 Budva (Monténégro) […]

  • Reply Voyage à travers les Balkans - #1 : trois jours en Albanie - La petite valise d'Aurélie 10 février 2018 at 14 h 44 min

    […] #2 Budva (Monténégro) […]

  • Leave a Reply