A travers la Cordillère des Andes Bahia Inglesa Chili

A travers la Cordillère des Andes – #3 : en route vers le désert d’Atacama (Chili)

Après quelques jours d’exploration de la capitale chilienne, nous avons sauté dans un bus de nuit en direction du désert d’Atacama, au nord du Chili.

.

LE CHILI EN BUS

Le trajet total en bus dure environ 24 heures, et 24 heures dans un bus c’est très long ! Nous avions décidé de parcourir cette distance en bus afin de pouvoir admirer les paysages de la côte pacifique du Chili, mais aussi – je dois l’avouer – parce que je n’aime pas particulièrement prendre l’avion…  Au final cela en valait vraiment la peine car nous étions en pleine nature et de magnifiques paysages, sans cesse différents, défilaient sous nos yeux. Il aurait certes été meilleur marché de prendre l’avion, mais nous aurions raté tous les paysages !

DE SANTIAGO A SAN PEDRO DE ATACAMA

PREMIERE ETAPE : DE SANTIAGO A COPIAPO EN 12 HEURES

01Nous avons donc décidé de diviser le voyage en deux car passer 24 heures consécutives dans un bus n’était décidément pas envisageable. La première partie du voyage nous a conduits de Santiago à Copiapo en 12 heures.

Se déplacer en bus au Chili est très pratique et l’on se sent en sécurité. Nous avons suivi une route toute droite, au niveau de la mer (pas besoin de s’inquiéter pour les virages de montagnes, il n’y en a pas sur cette route !). Nous avons fait cette partie du voyage de nuit et nous avons réussi à dormir un peu dans le bus (j’avais malheureusement oublié mes boules Quies qui auraient été très utiles pour ne pas entendre mes voisins ronfleurs…) mais sommes arrivés assez fatigués.

La ville de Copiapo ne présentant pas un grand intérêt touristique, nous sommes allés directement à Bahia Inglesa. Pour cela, nous avons fait un autre trajet en bus d’environ une heure et demie jusqu’au petit village de Caldera, puis nous avons pris un taxi et sommes arrivés dix minutes plus tard à la plage.

DEUXIEME ETAPE : UNE JOURNEE A BAHIA INGLESA

Notre première impression de Bahia Inglesa était malheureusement assez décevante. La plage était cachée par une épaisse couche de brouillard… Nous étions de toute façon très fatigués par notre nuit dans le bus et sommes allés directement à l’hôtel pour nous reposer.

Lorsque nous nous sommes réveillés, le brouillard s’était levé et nous avons découvert une plage magnifique avec sable blanc et eau transparente. Comme nous étions en hiver, il n’y avait pas grand monde sur la plage. Le Chili en général n’est pas une destination privilégiée pour aller à la plage car l’eau est froide à cause d’un courant qui vient du pôle sud, mais Bahia Inglesa fait figure d’exception et la température de l’eau en été est agréable.

Nous commencions à réaliser que nous étions au milieu de nulle part, une impression qui serait de plus en plus grande tout au long du voyage. Quelques maisons, quelques restaurants, la plage et…. rien ! Notre voyage en pleine nature commençait à prendre forme !

IMGP46022IMGP4562208IMGP4605507

TROISIEME ETAPE : DE COPIAPO A SAN PEDRO DE ATACAMA EN 12 HEURES

Le jour suivant, nous sommes retournés à Copiapo pour commencer la deuxième partie de notre voyage en bus. Après une heure de trajet, nous nous sommes rendus compte que le bus s’arrêtait à Caldera (la ville d’où nous venions…). Nous aurions pu nous économiser deux heures de bus et monter directement à Caldera mais nous avons été mal renseignés par la personne de l’agence de bus qui nous a dit que les bus ne partaient que de Copiapo… Tant pis.

Cette partie du voyage était extraordinaire et nous ne pouvions pas nous empêcher de prendre des photos à travers la vitre du bus. Les paysages n’arrêtaient pas de changer. Parfois la route suivait la côte, parfois elle passait par les montagnes…

IMGP4624410 11 12 13 14 16 17

Mais le problème c’est que lorsque le soleil se couche, on ne peut plus regarder les paysages et on commence à se dire que cela fait un bon moment qu’on est assis sur ce même siège de bus. En plus, le bus ne fait quasiment pas d’arrêt. Pendant les 12 heures qu’a duré le trajet, nous n’avons fait que 2 pauses de 15 minutes. Il ne fallait pas rater cette opportunité pour acheter quelque chose à manger (je ne sais pas ce qu’on a pensé, mais on n’avait même pas eu l’idée de s’acheter un sandwich avant de partir…).

L’ARRIVEE A SAN PEDRO

Nous sommes arrivés épuisés à San Pedro de Atacama à environ une heure du matin. Quelques taxis attendaient que le bus arrive. Nous en avons pris un en direction de notre hôtel. La meilleure partie du voyage allait bientôt commencer…

.

 QUELQUES INFO PRATIQUES POUR LES VOYAGEURS

Quelle compagnie choisir ?

De nombreuses compagnies de bus partent tous les jours de la gare routière de Santiago, à différents horaires.

Les compagnies Turbus et Pullman sont deux bonnes options.

Nous avons voyagé avec la compagnie Turbus et nous avons été ravis de ce choix. C’est une compagnie sûre, avec deux chauffeurs, des sièges confortables, des couvertures et des oreillers, des snacks, et surtout avec des prix raisonnables ! Je la conseille vivement.

Quel type de fauteuil choisir ?

Salon cama : comme nous voyagions de Santiago à Copiapo de nuit, nous souhaitions être bien installés pour dormir. Ces fauteuils ne peuvent pas s’incliner comme de vrais lits mais sont tout de même très confortables et le prix reste abordable.

Semi cama : ces fauteuils sont plus petits et moins confortables, mais comme nous voyagions de jour de Copiapo à San Pedro, cela ne nous a pas dérangés.

Premium : ces fauteuils sont sûrement encore plus confortables mais nous les avons trouvés trop chers.

Comment aller de Copiapo à Bahia Inglesa ?

Copiapo Caldera  Bahia Inglesa.

Lorsque vous arriverez à Copiapo, le bus vous déposera à la gare routière. Vous pourrez facilement y acheter un billet de bus pour la ville de Caldera, située à 1h30 de Copiapo. Une fois à Caldera, prenez un taxi jusqu’à Bahia Inglesa. Vous n’aurez pas de mal à trouver de taxi : ils vous attendront à l’arrivée du bus.

Ce qu’il ne pas oublier

N’oubliez pas de prendre vos boules quies dans le bus si vous avez le sommeil léger.

Un en-cas pourrait aussi être une bonne idée car le casse-croute offert par la compagnie n’est pas très copieux. Nous avons eu un petit sandwich lors du trajet en “salon cama” et une simple madeleine lors du trajet en “semi-cama”.

Pour aller plus loin 

  • Prochain arrêt: San Pedro, un havre de paix dans le désert d’Atacama. Cliquez ici pour lire l’article.
  • Tous les articles sur ce pays : cliquez ici pour afficher tous les articles sur le Chili.
  • Tous les articles sur ce voyage : cliquez ici pour afficher tous les articles sur ce voyage à travers la Cordillère des Andes (Chili – Bolivie – Pérou).
.

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply A travers la Cordillère des Andes - #2 : Valparaiso (Chili) - La petite valise d'Aurélie 11 janvier 2019 at 18 h 11 min

    […] arrêt : la magnifique plage de Bahia Inglesa. Cliquez ici pour lire […]

  • Leave a Reply