A travers la Cordillère des Andes Bolivie Potosi

A travers la Cordillère des Andes – #10 : le Salar d’Uyuni (Bolivie)

Le 3e jour de notre excursion en Bolivie, nous nous sommes levés à l’aube pour aller voir le soleil se lever sur le Salar d’Uyuni! Nous allions enfin découvrir cet endroit si particulier ! Nous étions si impatients que nous avons sauté du lit lorsque le réveil a sonné à 4h30…

.

MAIS QU’EST-CE QUE LE SALAR D »UYUNI ?

Et bien c’est un désert entièrement couvert de sel, qui s’étend sur 12 000 km² et qui se trouve à 3 650 mètres d’altitude en Bolivie !  Il s’est formé au fil des millénaires, au fur et à mesure que le lac Minchin qui recouvrait une partie de la Bolivie à l’époque préhistorique s’est évaporé, laissant une immense étendue de sel : le Salar d’Uyuni. Aujourd’hui, c’est le plus grand désert de sel du monde.

VOIR LE LEVER DU SOLEIL SUR L’ILE DES PECHEURS

Edgar nous a tout d’abord conduits à « l’île des Pêcheurs » ou « Isla de los Pescadores » pour aller voir le lever du soleil. Au début je ne comprenais pas pourquoi cet endroit était appelé une “île” puisque nous étions en plein désert et qu’il n’y avait pas d’eau mais lorsque j’ai appris que le salar était autrefois un lac, cela a pris tout son sens.

SE FRAYER UN CHEMIN ENTRE LES CACTUS GEANTS

Il faisait nuit noire lorsque nous sommes arrivés et nous avons commencé à grimper une petite colline. Nous progression dans ce qui semblait être une forêts de cactus géants ! Ils étaient très impressionnants dans la nuit noire. Grimper cette colline n’a pas été facile ! Nous venions juste de nous réveiller, nous n’avions rien mangé, il faisait nuit et nous étions à 3 650 mètres d’altitude. J’ai du faire plusieurs pauses pour retrouver mon souffle et je suis finalement arrivée au sommet. Mon compagnon de voyage a tout simplement couru jusqu’au sommet ! Je ne sais pas comment il l’a fait !

01DECOUVRIR LE SALAR D’UYUNI POUR LA PREMIERE FOIS

Et lorsque le soleil a commencé à se lever, nous avons découvert cet immense océan de sel tout autour de nous. Une fois de plus, il n’y avait pas un seul nuage dans le ciel. Nous étions sur une petite île perdue dans le Salar et couverte de cactus. C’était un moment magique !

02 030406 07

Après avoir pris des centaines de photos, nous sommes redescendus et nous avons pris le petit déjeuner avec Edgar qui nous attendait en bas. Nous étions prêts à présent à entrer plus profondément dans le désert !

S’ENFONCER AU COEUR DU SALAR

Nous sommes remontés dans la jeep et Edgar nous a conduits à un endroit où il n’y avait strictement rien autour de nous. Nous étions au milieu de nulle part.

08

Nous avons alors découvert que le sol était recouvert par d’étranges formes octogonales faites de sel. Edgar nous a expliqué qu’en été il pleut beaucoup et  que le salar est entièrement recouvert d’une fine couche d’eau. C’est en s’évaporant, que l’eau crée ces étranges formes sur le sol.

0911 12 13

SÉANCE PHOTO DANS LE DÉSERT DE SEL

Comme il n’y avait strictement rien à la ronde, il était facile de jouer avec la perspective. Edgar avait de bonnes idées pour prendre des photos.

Nous avons du passer plus d’une heure à prendre des centaines de photos. Et voici le résultat de notre session de photos artistiques dans le salar !

151617

FAIRE LE STOCK DE PULLS EN ALPACA A COLCHANI

Nous avons ensuite atteint le petit village de Colchani, où nous avons déjeuné. Nous avons également acheté quelques souvenirs : des pulls et des chaussettes en alpaca bien chauds pour le reste du voyage ! Nous avons fait le tour des stands, nous avons essayé de ne pas trop acheter de souvenirs car le voyage était encore loin d’être terminé, nous avons vu des Boliviennes qui portaient le chapeau melon traditionnel et je suis tombée amoureuse d’un charmant petit bonhomme.

18 19 21 2022

DECEPTION AU CIMETIERE DE TRAINS

Notre aventure s’est terminée par la visite du cimetière de trains à Uyuni. Après avoir passé trois jours incroyables en pleine nature, ce cimetière de train ne nous a pas semblé avoir un très grand intérêt. On avait l’impression que les trains avaient simplement été abandonnés ici à leur triste sort, sans grand soin, si bien que tout était rouillé.

23 24 25

LA FIN DE NOTRE AVENTURE AVEC EDGAR

Edgar nous a ensuite déposés à la gare routière, dans le petit village d’Uyuni. Nous étions déçus car il était censé nous déposer à l’agence de voyage où nous espérions avoir des informations pour savoir comment rejoindre La Paz. Il était 13h00 et la secrétaire était apparemment en pause déjeuner. Elle ne reviendrait pas avant 16h00 d’après Edgar. Nous nous sommes dit que les pauses déjeuner étaient bien longues en Bolivie…

PUIS DIRECTION LA PAZ

PREMIERE ETAPE : D’UYUNI A ORURO EN TRAIN

26Nous avons donc décidé de suivre notre plan : prendre un train de nuit d’Uyuni à Oruro puis un bus jusqu’à La Paz.

Nous avons marché jusqu’à la gare, qui était fermée jusqu’à 15h00… Nous avons donc attendu à la terrasse d’un café et sommes revenus plus tard. Le train partirait dans la nuit, à 1h45 ! Nous avions donc beaucoup de temps devant nous. Nous avons passé tout ce temps à la terrasse du café, pour profiter des rayons du soleil, avec nos amis du tour qui allaient également prendre le train. Lorsqu’il a commencé à faire nuit, nous avons eu froid et nous avons pris une chambre dans une auberge de jeunesse pour patienter jusqu’à l’heure de prendre le train.

A 1h45, nous étions dans le train. Celui-ci est parti avec une heure de retard, sans explication aucune… Et c’est alors qu’a commencé un très long voyage, assez désagréable, jusqu’à Oruro. Le train était très vieux et il se balançait tellement de gauche à droite que nous avions peur qu’il se renverse…

Il y a quelque chose d’autre que je n’avais pas anticipé : la poussière ! Comme nous étions dans le désert, durant la saison sèche, il y avait beaucoup de poussière, au point que cela en devenait difficile pour respirer. J’aurais bien aimé avoir sous la main un de ces masques que portent les Japonnais lorsqu’ils sont enrhumés. Cela aurait été bien utile. Le lendemain matin, le personnel du wagon est même passé pour balayer le sol qui était recouvert de poussière ! Entre le train qui se balançait et la poussière, je n’ai quasiment pas dormi dans le train.

Mais lorsque le soleil s’est levé le lendemain, nous étions impressionnés par la beauté du paysage. Nous étions au milieu de la Cordillère des Andes. A un moment, les rails du train sont passés au milieu d’une lagune. Des milliers d’oiseaux s’envolaient au passage du train. Le voyage en train valait la peine juste pour cette vue !

27

DEUXIEME ETAPE : DE ORURO A LA PAZ EN BUS

Une fois à Oruro, nous sommes allés à la gare routière pour prendre un bus pour La Paz. Notre aventure dans le Salar d’Uyuni était à present terminée. Nous étions prêts à découvrir une nouvelle capitale !

COMMENT SE RENDRE D’UYUNI A LA PAZ ?

Deux options s’offrent à vous :

UYUNI ORURO  LA PAZ La première option est de prendre le train de nuit jusqu’à Oruro puis un bus jusqu’à La Paz. Attention à bien planifier votre voyage car il n’y a pas de trains tous les jours.

UYUNI LA PAZ Votre 2e option est de prendre un bus de nuit directement d’Uyuni à La Paz.

Nous avions choisi la 1ere option pour l’expérience de prendre un vieux train ainsi que pour la vue. Mais au final, le voyage n’était pas du tout agréable et le fait d’arriver à Oruro, qui n’est pas une ville particulièrement jolie, n’était pas très pratique. Si c’était à refaire, je choisirais le bus.

Si vous souhaitez tout de même prendre le train, prenez un masque pour vous protéger de la poussière !

Pour aller plus loin 

  • Prochain arrêt : La Paz ! Cliquez ici pour lire l’article.
  • Tous les articles sur ce pays : cliquez ici pour afficher tous les articles sur la Bolivie.
  • Tous les articles sur ce voyage : cliquez ici pour afficher tous les articles sur ce voyage à travers la Cordillère des Andes (Chili – Bolivie – Pérou).
.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply A travers la Cordillère des Andes – #9 : deuxième jour en route vers le désert de sel d’Uyuni (Bolivie) - La petite valise d'Aurélie 19 février 2016 at 20 h 00 min

    […] arrêt: le salar d’Uyuni ! Cliquez ici pour lire […]

  • Reply A travers la Cordillère des Andes – #9 : deuxième jour en route vers le désert de sel d’Uyuni (Bolivie) – La petite valise d'Aurélie 23 décembre 2015 at 17 h 52 min

    […] arrêt: le salar d’Uyuni ! Cliquez ici pour lire […]

  • Leave a Reply