Découvrir Valladolid, charmante cité coloniale du Yucatán

Bienvenue à Valladolid, une véritable pépite architecturale nichée au cœur de la péninsule du Yucatán ! Nous vous proposons de partir à la découverte de cette merveilleuse cité coloniale méconnue, encore préservée du tourisme de masse. Laissez-vous séduire par son riche patrimoine historique, sa gastronomie savoureuse et ses innombrables trésors naturels aux alentours. Suivez le guide !

Flâner dans les rues colorées du centre historique

Le meilleur moyen de commencer la visite de Valladolid est de flâner sans but dans les ruelles étroites de son centre historique. Vous serez immédiatement charmés par les magnifiques demeures coloniales aux façades ornées de couleurs vives. Laissez-vous bercer par cette explosion de teintes joyeuses !

Ne manquez pas la célèbre Calzada de los Frailes bordée d’imposants bâtiments aux murs ocre et rosés. C’est l’artère principale du centre historique. Promenez-vous jusqu’au majestueux ex-couvent San Bernardino de Siena érigé au XVIe siècle par les Franciscains.

Pour une pause rafraîchissante, faites un crochet par la cour intérieure du restaurant La Casona de Valladolid. Une belle fontaine vous y attend ! Le lieu vaut également le détour pour son petit musée d’art populaire.

Déguster la gastronomie locale à la Plaza Grande

Après cette agréable balade, vous commencerez sûrement à avoir une petite faim. Rendez-vous donc sur la Plaza Grande, véritable cœur battant de Valladolid niché entre la cathédrale et l’hôtel de ville. De nombreux restaurants typiques y sont installés.

Goûtez sans tarder aux spécialités locales comme la cochinita pibil, ce porc mariné effiloché et cuit en terre. Pour une version street food, optez pour les délicieux tacos d’El Tigrillo, à l’angle des rues 44 et 41. Comptez 11 pesos pièce, soit environ 0,50€ !

Lire aussi :  Nevado de Toluca, le volcan mexicain enneigé

Vous serez également conquis par les antojitos yucatecos tels que les panuchos, ces tortillas garnies de haricots noirs et de sauces pimentées. Un régal ! Pour accompagner le tout, commandez une Limón real, la boisson rafraîchissante par excellence du Yucatán.

Se rafraîchir dans le cénote Zaci en plein coeur de la ville

Après ce savoureux déjeuner, vous aurez sûrement envie de vous rafraîchir. La bonne nouvelle ? Un cénote se cache en plein cœur de Valladolid ! Il s’agit d’un impressionnant puits naturel d’eau cristalline formé par l’effondrement du calcaire. Le cénote Zaci est facilement accessible au croisement des rues 37 et 36.

Le site comprend un restaurant dont le ticket d’entrée inclut l’accès à la baignade. Vous pourrez alors nager dans cette eau limpide et observer les poissons qui y évoluent. Bien que très touristique, le cénote Zaci vaut le détour rien que pour son emplacement insolite !

Visiter les principaux monuments coloniaux

Après cette pause rafraîchissante, poursuivez votre exploration de Valladolid par la visite de ses principaux monuments historiques érigés sous la colonisation espagnole aux XVIe et XVIIe siècles.

La majestueuse Cathédrale San Servacio située sur la Plaza Grande est incontournable. Son architecture massive contraste avec la façade austère des autres églises de la ville. Le bâtiment a été reconstruit à plusieurs reprises après des tragédies survenues en son sein.

Juste en face, le Palacio Municipal abrite l’hôtel de ville dans un somptueux édifice néoclassique. Vous serez bluffés par la richesse des ornements, des ferronneries et des boiseries.

Enfin, ne manquez pas le superbe ex-couvent de San Bernardino de Siena niché au bout de la Calzada de los Frailes. Ses vastes dimensions et sa belle église aux allures de forteresse témoignent de l’importance du lieu pour l’évangélisation des populations mayas.

Partir à la rencontre de l’artisanat traditionnel du Yucatán

Valladolid est réputée pour la diversité et la qualité de son artisanat inspiré de la culture maya locale. De nombreuses boutiques proposent de magnifiques pièces colorées et originales.

Flânez dans le Mercado Municipal, ce marché couvert regorgeant de créations artisanales à petit prix. Vous y dénicherez de jolis souvenirs à rapporter. Les articles en bois sculpté et peint sont particulièrement réussis.

Lire aussi :  Visiter Bacalar, la perle bleue du Mexique

Dans le centre historique, arrêtez-vous à la boutique Yalat Arte Mexicano pour découvrir de sublimes pièces en textile et céramique réalisées à la main par des coopératives locales.

Enfin, le restaurant La Casona de Valladolid abrite une superbe galerie d’art populaire mettant en valeur le talent d’artisans yucatèques. Bijoux, alebrijes colorés ou encore pièces en ébène séduiront les amateurs d’artisanat authentique.

S’immerger dans l’histoire maya à Chichén Itzá

À seulement 45 minutes de route à l’est de Valladolid se trouve l’un des joyaux du Yucatán : le célèbre site archéologique de Chichén Itzá classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ne ratez pas l’occasion de vous plonger dans l’histoire fascinante de cette ancienne cité maya en son sein.

Vous serez bluffés par la majesté des bâtiments, à l’image de la mythique pyramide d’El Castillo ornée de 365 marches ou du plus grand terrain de jeu de balle des capitales mayas. Des guides touristiques vous permettront de mieux comprendre la fonction des édifices et l’organisation de la cité.

Pour une expérience optimale, essayez de vous y rendre tôt le matin dès l’ouverture à 8h afin d’éviter les hordes de touristes déversés par les bus en milieu de journée.

Se baigner dans les cénotes environnants

Autour de Valladolid se trouvent certains des cénotes les plus spectaculaires de la péninsule du Yucatán. Ces puits naturels au cœur de la forêt tropicale sont de véritables havres de fraîcheur et de détente.

À seulement 10 minutes du centre, les cénotes jumeaux Xkeken et Samula offrent un cadre féerique pour la baignade ou la plongée. Comptez 80 pesos d’entrée pour Xkeken seul. Samula est en travaux.

Vous serez séduit par le cénote Suytun situé au sud de la ville et connu pour sa superbe plateforme à selfies. L’accès coûte 100 pesos avec vestiaires et casiers de rangement.

Enfin, le bucolique Dzitnup dispose d’une atmosphère surréaliste avec ses immenses stalactites. C’est l’un des plus beaux sites naturels des environs. L’entrée est à 75 pesos.

Lire aussi :  Taxco, la ville d'argent

Découvrir la réserve naturelle de Río Lagartos

À 1h30 de route au nord de Valladolid s’étend la magnifique réserve naturelle de Río Lagartos, un écosystème marécageux peuplé de nombreuses espèces animales.

Embarquez pour une balade en bateau afin d’observer les flamants roses qui nichent par milliers dans la mangrove. Vous apercevrez également diverses variétés d’oiseaux tels que les hérons ou les spatules rosées.

La réserve abrite également une importante population de crocodiles. Votre guide vous mènera prudemment à leur rencontre pour des clichés inoubliables. Sensations garanties !

Pour compléter, poussez jusqu’à Las Coloradas et ses surprenants lacs aux eaux teintées de rose par la forte concentration en sel. Un spectacle unique !

Séjourner dans une authentique hacienda coloniale

Pour un séjour mémorable à Valladolid, nous vous conseillons vivement de vous offrir une nuit dans l’une des superbes haciendas coloniales disséminées aux alentours. Ces vastes domaines agricoles datant de la colonie espagnole ont été transformés en hôtels de charme.

L’Hacienda San Lorenzo Oxman, à 5 minutes du centre, vous séduira avec son magnifique patio central bordé d’arcades et sa piscine privée. Ne manquez pas son sublime cenote !

L’Hacienda Sotuta de Peon, à 30km à l’est, propose un cadre enchanteur au sein d’une plantation de sisals. Visitez le cenote sur place, explorez les communs et terminez par un dîner aux chandelles.

Enfin, l’Hacienda Selva Maya, à 15 minutes au sud, vous accueille dans une superbe demeure coloniale nichée dans la jungle. C’est un havre de paix et de détente aux portes de Valladolid.

Visiter Izamal

À seulement 1h30 de route au sud-est de Valladolid se trouve la pittoresque cité d’Izamal. Surnommée la ciudad amarilla, la ville jaune, elle est réputée pour ses bâtiments peints en ocre et ses ruelles pavées.

Izamal est également une ancienne cité maya dont il reste quelques vestiges à découvrir en plein centre, dont la pyramide Kinich Kak Moo. La ville coloniale vaut le détour pour son ambiance dépaysante et son architecture typique.

Promenez-vous jusqu’au majestueux couvent franciscain San Antonio de Padua, l’un des plus imposants du Yucatán. Vous profiterez au passage de l’animation des rues commerçantes.

Pour une immersion totale, passez la nuit dans l’un des hôtels de charme aménagés dans d’anciennes bâtisses coloniales jaunes !

Valladolid recèle de nombreux trésors insoupçonnés qui sauront vous séduire. Laissez-vous tenter par cette escapade hors des sentiers battus au sein d’une Valladolid authentique et préservée du tourisme de masse. Vous reviendrez conquis par les charmes de cette merveilleuse cité coloniale nichée au cœur du Yucatán !