Mexique Yucatan

Yucatan paradisiaque – #3 : de Merida à Izamal (Mexique)

La 3e partie de notre roadtrip autour de la péninsule du Yucatan nous a conduits à Merida.

.

Après avoir passé quelques nuits à Campeche, nous avons repris la route et sommes arrivés à Merida. La capitale de l’état du Yucatan et la plus grande ville de la péninsule est une autre magnifique ville coloniale colorée particulièrement bien conservée.

NOTRE ITINERAIRE

Nous sommes restés deux nuits à Merida, ce qui nous a permis d’explorer la région. Voici ce que nous avons fait durant ces deux jours :

  • Flâner dans les rues colorées de Merida
  • Découvrir du site archéologique de Dzibilchaltum
  • Se balader sur la jolie plage de Progreso
  • Plonger dans les eaux claires des cenotes de Cuzama
  • Tomber sous le charme du petit village d’Izamal

 

FLANER DANS LES RUES COLOREES DE MERIDA

Merida fut fondée en 1542 par les conquistadors espagnols à l’emplacement d’une ville maya et a été nommée ainsi d’après la ville de Merida en Espagne. Comme de nombreuses villes coloniales, Merida a été construite autour d’une place centrale avec un système de rues en quadrillage. A la fin du 19e siècle, la zone a prospéré grâce à la production du sisal et le résultat de cette accumulation de richesses peut-être observé au travers des magnifiques bâtiments coloniaux de la ville.

25_01 25_03 25_0425_05

DECOUVRIR LE SITE ARCHEOLOGIQUE DE DZIBILCHALTUM

De Merida, nous avons facilement rejoint Dzibilchaltum en voiture. Ce site archéologique maya au nom imprononçable est situé à environ 30 minutes de Merida.

L’édifice le plus connu est le Temple des Sept Poupées, dans lequel ont été découvertes sept petites statues. Lors de l’équinoxe de printemps, on peut observer le soleil se lever à travers les portes du temple.

25_07 25_0825_09 25_10

L’autre attrait principal de Dzibilchaltún est son cenote.

25_11 25_12 25_13

SE BALADER SUR LA JOLIE PLAGE DE PROGRESO

De Merida, il est également très simple de se rendre à Progreso, une ville au bord du Golfe de Mexique. Entonnement, les plages sont très souvent désertes au Mexique et nous avions celle-ci juste pour nous. Après une agréable journée à la plage, nous sommes retournés à Merida.

25_14 25_15 25_16 25_17

PLONGER DANS LES EAUX CRISTALLINES DES CENOTES DE CUZAMA

Nous avons ensuite quitté Merida après quelques jours d’exploration pour nous diriger vers Izamal. En chemin, nous avons eu envie de faire un arrêt dans un cenote pour nous rafraîchir. Comme nous ne savions pas où aller, nous avons demander aux locaux s’il y avait un cenote dans les environs. C’est ainsi que nous avons fait la découverte d’un site extraordinaire ! Complètement par hasard, en demandant conseil en chemin ! Le petit village n’était pas facile à trouver et nous avons du demander notre chemin plusieurs fois. Et puis finalement nous sommes arrivés à Cuzama, un petit village perdu au milieu de nulle part.

Nous avons appris que les habitants de village avaient eux-mêmes construits une sorte de chemin de fer pour relier les différents cenotes. Nous sommes donc montés à bord d’un petit wagon, tiré par un cheval ! Pour freiner, notre “chauffeur” devait utiliser ses pieds ! Comme il n’y avait qu’une voie, lorsqu’un wagon arrivait dans la direction opposée, nous devions descendre, sortir le wagon des rails, laisser passer les autres passagers et remettre le wagon sur les rails !

25_18 25_19 25_20 25_21

25_22

Une demie heure plus tard, nous sommes arrivés au premier cenote. Nous ne pouvions pas croire ce qui est arrivé ensuite. Nous étions en plein milieu de la jungle et il n’y avait pas de cenote autour de nous. Mais notre guide nous a demandé de le suivre. Et c’est alors que nous l’avons vu disparaître dans un arbre ! oui dans un arbre ! Il est descendu entre les racines. Le cenote était en fait situé dans une grotte, et l’entrée se faisait dans l’arbre… Nous n’avions évidemment jamais rien vu de tel !

J’avais un peu peur au début et je n’étais pas sûre de vouloir entrer dans un arbre. Mais, au bout d’un moment, la curiosité a pris le pas sur la peur et je suis également descendue. Les gens du village sont assez bien organisés. Ils ont glissé une échelle dans la grotte et des lampes torches nous attendaient en bas.

Evidemment il faisait très sombre. Nous étions dans une grotte, sans électricité. L’air était humide. Nous avons attrapé les lampes de poche et avons commencé à explorer la grotte. Mais même avec les lampes, on ne voyait pas grand chose, et lorsque nous avons atteint le cenote, nous n’avons pas eu le courage de nous mettre à l’eau. Nous sommes ensuite remontés, heureux d’avoir exploré un endroit si caché, mais aussi d’être de retour à la surface.

Nous sommes alors remonté sur notre petit wagon et avons atteint le deuxième cenote. Celui-ci était le plus impressionnant du site. Il s’agissait d’une piscine naturelle de forme circulaire et très profonde. Comme, il se trouvait dans une grotte semi-ouverte, les rayons du soleil nous apportaient un peu de lumière et nous avons pu nous mettre à l’eau. Au début j’avais un peu peur. L’eau était tellement transparente, que l’on pouvait voir à quel point le cenote était profond ! Notre guide nous a passé des gilets de sauvetage et bizarement on avait moins peur. L’eau était un peu foide mais il faisait tellement chaud dehors que c’était agréable (et pourtant je suis très frileuse !).

Nous sommes ensuite allés vers le dernier cenote. Celui-ci était très difficile d’accès. Nous avons simplement pu observer l’eau en passant la tête dans un autre “trou” dans le sol ! Nous avons ensuite repris notre petit wagon vers la sortie.

TOMBER SOUS LE CHARME DU PETIT VILLAGE D’IZAMAL

Nous avons ensuite repris la route et sommes arrivés à Izamal, une autre très belle surprise. Il s’agit d’un “pueblo magico” comme ils disent au Mexique et ce village mérite clairement cette appellation. Les bâtiments sont paints dans un magnifique jaune qui donne un ton chaleureux à la ville.

Nous avons facilement trouvé un hôtel en arrivant et avons commencé à explorer cette ville magnifique. Le lendemain, nous reprenions déjà la route vers de nouvelles découvertes.

25_25 25_26 25_27 25_28 25_29

 #3 Campeche à Izamal

.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply