Mexique Yucatan

Yucatan paradisiaque – #1 : de Cancun à Bacalar (Mexique)

Des plages de sable fin et des eaux transparentes, des ruines mayas, des piscines naturelles appelées “cenotes”, des villes coloniales colorées : s’il y a un paradis sur terre, ce doit être au Yucatan !

.

BIENVENUE AU YUCATAN!

La péninsule du Yucatan se situe dans le sud-est du Mexique, près des frontières avec le Belize et le Guatemala. Elle est entourée par la mer des Caraïbes à l’est et par le Golfe du Mexique à l’ouest et au nord et elle se divise en trois états : Quintana Roo, Campeche et Yucatan.

Avec de charmantes villes coloniales, d’impressionnantes cités mayas, des plages de carte postale et des paysages incroyables, pas étonnant que la péninsule du Yucatan soit la première destination touristique au Mexique ! Pour couronner le tout, la météo est parfaite !

Si vous cherchez à échapper à l’hiver, tout en profitant de la plage et en découvrant l’histoire d’une ancienne civilisation passionnante, le Yucatan sera votre destination rêvée !

 

LA TERRE DES MAYAS

La péninsule du Yucatan est la terre qui a vu la naissance d’une civilisation fascinante : les Mayas ! Le territoire de ces “constructeurs de pyramides” s’étendait du sud-est du Mexique au Guatemala et au Belize. Ils menaient des vies prospères jusqu’à l’arrivée des conquistadors espagnols menés par Hernan Cortez en 1511.

Aujourd’hui, certaines de ces anciennes cités restent étonnement très bien conservées. Tulum est l’une des plus connue grâce à sa position incroyable : la cité fut en effet bâtie sur une falaise dominant la mer des Caraïbes ! Les Mayas ont construit de nombreuses pyramides sur l’ensemble de la péninsule et certaines peuvent être visitées, comme la très connue Chichen Itsa. Mais d’autres restent “cachées”, la jungle ayant recouvert ces cités au fil des années après le départ des Mayas.

23_01 23_02 23_03

L’HÉRITAGE DES CONQUISTADORS ESPAGNOLS

Lorsqu’ils sont arrivées au début du 16e siècle, les Espagnols se sont installés sur la péninsule du Yucatan et ont commencé à construire des villes colorées. Leur héritage y est toujours palpable aujourd’hui.

23_04 23_05 23_06

DES PLAGES DE CARTES POSTALES SUR LA RIVIERA MAYA

Et bien sûr, lorsque l’on pense au Yucatan, la première chose qui nous vient la l’esprit, ce sont les plages de rêve, le sable blanc, l’eau transparente… La Riviera Maya possède effectivement de magnifiques plages. Pour ceux qui s’aventurent en dehors de la très touristique Cancun, la péninsule réserve de très belles surprises, avec des plages quasi-désertes ! Sortez des sentiers battus et vous aurez une plage de rêve rien que pour vous !

23_07 23_08 23_09

LES CENOTES

Un cenote est une formation géologique particulièrement répandue sur la péninsule du Yucatan. C’est le résultat de la dissolution de sols calcaires exposant les eaux souterraines. Des milliers de cenotes sont dénombrés sur la péninsule. Certains sont plus connus que d’autres mais ils sont tous incroyables. Parfois il faut demander conseil aux locaux pour les trouver. Ils sont tous assez différents mais il y a cependant trois catégories : ceux qui ressemblent à des piscines naturelles (comme le Cenote Azul ou Dzibilchaltun), ceux qui sont en forme de profondes piscines semi ouvertes (comme à Chichen Itsa), ceux qui se trouvent des dans grottes (comme ceux de Valladolid)

23_10 23_11 23_12

NOTRE ITINERAIRE

Nous sommes arrivés à Cancun en avion depuis Mexico City et nous avons loué une voiture à l’aéroport. Durant les deux semaines qui ont suivi, nous avons fait le tour de la péninsule. Nous savions plus ou moins où nous voulions aller mais n’avions pas de plan précis. Nous n’avions fait aucune réservation. Au final, nous avons suivi l’itinéraire suivant :

  • 3 nuits à Tulum pour profiter de la mer des Caraïbes
  • 1 nuit sur la magnifique lagune de Bacalar
  • 3 nuits dans la ville coloniale de Campeche
  • 2 nuits dans la ville coloniale de Merida
  • 1 nuit dans le “pueblo magico” Izamal
  • 2 nuits dans la ville coloniale de Valladolid
  • 3 nuits sur l’île paradisiaque de Holbox : la cerise sur la gâteau de notre aventure !
 

La première partie de notre road trip nous a conduits de Cancun à Bacalar, sur la Riviera Maya.

Après avoir loué une voiture à l’aéroport, nous sommes partis directement en direction du sud et ne sommes pas restés une minute dans la très touristique ville de Cancun. J’avais entendu dire plusieurs fois qu’avec ses grands complexes hôteliers, Cancun ce n’est pas le Mexique! Je n’avais donc pas très envie d’y rester. Les grandes chaînes d’hôtels n’avaient pas leur place dans ce voyage, nous préférions les petites cabanes sur la plage….

L’idée était donc d’aller directement à Tulum. Les autoroutes entre Cacun et Tulum sont très bonnes et il y a de nombreux panneaux (cela n’a pas toujours été le cas pendant ce voyage…).

PLONGER DANS LES EAUX CRISTALLINES DU CENOTE AZUL

Alors que nous étions en route pour Tulumn, nous avons vu des panneaux indiquant : “cenote Azul”. Je n’avais encore jamais vu de cenote et j’étais curieuse. Par ailleurs il faisait déjà chaud et un petit plongeon dans les eaux fraîches d’un cenote nous tentait bien. Je ne savais pas que j’étais sur le point de découvrir un endroit aussi spectaculaire…

Lorsque nous sommes arrivés, nous avons été prévenus qu’il y avait beaucoup de moustiques près du cenote ce jour-là et que nous devions mettre un anti-moustique naturel pour pouvoir plonger dans les eaux pures du cenote sans risquer de le dégrader. Heureusement nous avons pu en acheter sur place car nous n’en avions pas. Nous avons commencé à marcher vers le cenote et nous étions bien contents d’avoir de l’anti-moutisque car il y avait effectivement beaucoup de moustiques. Mais avec le spray nous étions bien protégés et nous les avons vite oubliés.

Et soudain est apparue cette magnifique piscine naturelle. Je n’avais jamais rien vu de tel. La piscine naturelle se trouvait en plein milieu d’un paysage à la végétation luxuriante. L’eau était transparente et on pouvait voir de petits poissons en train de nager. La température était agréable. Cela ressemblait au paradis.

Nous avons fait le tour du cenote, fascinés par la beauté du paysage. Nous avons pris des dizaines de photos et avons sauté à l’eau. L’eau était délicieuse ! Nous sommes restés une heure puis avons repris la voiture.

23_1323_16

Nous sommes ensuite rapidement arrivés à Tulum. Une atmosphère tranquille règne sur ce petit village hippie situé sur la “Riviera Maya”. Tulum est le paradis de tout backpacker !

 PASSER TROIS JOURS AU BORD D’UNE PLAGE DE REVE A TULUM

Etant donné que nous n’avions pas de feuille de route précise pour ce voyage, nous n’avions pas fait de réservation d’hôtel. Nous avons donc commencé par là en arrivant. Quelques-uns étaient complets, mais au final nous avons trouvé une chambre assez facilement (nous étions au mois de juin). Nous sommes restés dans une cabane sur pilotis avec un hamac sur la terrasse et une vue incroyable sur la mer des Caraïbes. Que demander de plus ? Durant les trois jours passés à Tulum, nous avons évidemment passé beaucoup de temps à la plage, mais nous avons aussi visité l’incroyable cité maya qui se trouve un peu en dehors de la ville.

La vue depuis notre chambre…

23_17 23_18 23_19 23_07 23_20

DECOUVRIR L’ANCIENNE CITE MAYA DE TULUM

Nous nous sommes rendus à la cité maya en voiture depuis notre hôtel. Sans voiture, il est facile de s’y rendre en vélo ou en taxi. La cité est donc construite sur une falaise dominant la mer des Caraïbes. Elle a atteint son apogée du 13e au 15e siècle. Les Mayas avaient choisi un bon endroit pour s’installer !

23_00 23_21 23_22 23_23 23_24

LEZARDER AU SOLEIL SUR LA PLAGE D’AKUMAL

Lors de notre dernier jour à Tulum, nous avons décidé de découvrir une nouvelle plage et sommes allés vers le nord, à Akumal, une autre plage magnifique.

23_08 23_25 23_26

PROFITER D’UNE VUE IMPRENABLE SUR LA LAGUNE AUX SEPT COULEURS A BACALAR

Après quelques jours à Tulum, nous avons repris la route vers le sud, en direction d’un nouvel endroit extraordinaire : Bacalar. Nous étions à présent très proches du Belize.

Bacalar est connu pour sa lagune. Il parait que les eaux de la lagune prennent sept teintes de couleur différentes. L’une des principale attraction consiste à prendre un bateau pour faire le tour de la lagune et admirer ces différentes teintes de couleur.

Malheureusement, une énorme tempête tropicale était en chemin et le ciel était gris. La lagune n’avait donc pas ses magnifiques couleurs habituelles. Nous avons cependant passé un bon moment à Bacalar et avons pris un bateau pour explorer la lagune.

23_27

La vue de notre chambre…

23_28 23_29

Avec la visite de Bacalar, nous avons terminé notre exploration de la partie est de la péninsule. Nous sommes ensuite allés vers l’ouest, en direction de la ville de Campeche. Notre plan initial était de nous arrêter en chemin à Calakmul pour visiter la pyramide, mais la tempête nous a contraints à nous rendre directement à Campeche.

INFO PRATIQUES

QUAND VISITER LA PENINSULE DU YUCATAN ?

La meilleure période est de novembre à mai, en dehors de la saison des pluies. Les tempêtes tropicales peuvent être assez violentes, il est donc préférable d’éviter cette période.

Nous avons visité la péninsule durant le mois de juin et la saison des pluies venait juste de commencer…

NE PAS OUBLIER

– un anti-moustique, de préférence naturel pour nager dans les cenotes. Si vous n’en avez pas, vous pourrez en acheter sur place.

– une carte en version papier. Parfois il n’y aura aucun panneau sur la route…

– de bonnes chaussures pour escalader les pyramides. Escalader une pyramide n’est pas si simple car les marches sont très hautes et étroites.

– des t-shirts à manches longues et des jeans (même s’il va faire très chaud) pour se protéger contre les moustiques si vous visitez une pyramide dans la jungle après un jour de pluie.

– Pour la plage : lunettes de soleil, chapeau, maillot, paréo, crème solaire, etc.

RETROUVEZ TOUS LES ARTICLES DE CE CARNET DE VOYAGE

#1 De Cancun à Bacalar

.

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Sept nuances de bleu – Bacalar (Mexique) - La petite valise d'Aurélie 17 mars 2016 at 19 h 45 min

    […] que l’on trouve en abondance sur la péninsule du Yucatan et dont je vous parlais ici. On passe d’un mètre à cent mètres de profondeur en un instant ! On voit clairement la […]

  • Leave a Reply