Islande

Roadtrip en Islande – #8 : infos pratiques pour bien préparer son voyage

Des cascades par centaines, des geysers, des fjords, des lacs, des champs de lave, des volcans, des glaciers, des icebergs, des sources d’eau chaude… L’Islande est une terre de feu et de glace. Ses paysages à couper le souffle attirent les amoureux de la nature et des grands espace ! Mais encore faut-il savoir par où commencer pour organiser son voyage… Je vous livre ici toutes les astuces que j’ai récoltées en préparant le mien ! C’est parti !

TOUT D’ABORD : S’Y PRENDRE A L’AVANCE !

Impossible de visiter l’Islande durant la saison haute sans avoir réservé voiture et hôtels à l’avance. Les spectaculaires paysages islandais attirent chaque année de plus en plus de touristes et les infrastructures ne sont pas forcément adaptées à recevoir tant de visiteurs. En nous y prenant un mois à l’avance c’était presque déjà trop tard ! Nous avons eu du mal à trouver des hôtels et en général ils étaient très chers. La saison touristique étant réduite à trois mois, tout le monde cherche un hôtel en même temps, et il y a peu d’options; les places sont donc chères ! Je pense que l’idéal serait de s’y prendre 3 à 6 mois avant le voyage.

IMGP1266

QUEL ITINÉRAIRE ?

Mais avant de commencer à réserver les hôtels, encore faut-il savoir où les réserver, autrement dit savoir ce que l’on veut voir en Islande ! En une dizaine de jours, nous avons eu le temps de faire le tour de l’île. Voici l’itinéraire que nous avons suivi. La bonne nouvelle c’est que la plupart de ces sites se trouvent juste au bord de la mythique route 1 qui fait tout le tour l’île, et qui accessible à toute voiture de tourisme.

Jour #1 : rapide promenade dans le centre de la capitale pour découvrir son ambiance nordique

Jour #2 : visite du Cercle d’Or, un ensemble de 3 sites très représentatifs de l’Islande (un parc national, un geyser et une cascade), puis randonnée à Hveragerdi vers une source d’eau chaude.

Jour #3 : découverte de la route des cascades de Selfoss à Vik avec celle de Seljalandsfoss (sa particularité est que l’on peut marcher derrière la chute) et celle de Skogafoss (le point de départ d’une magnifique randonnée).

Jour #4 : ferry en direction de l’archipel Vestman.

Jour #5 : Journée glacier et icebergs dans le sud avec la découverte du glacier Vatnajokull et des magnifiques icebergs du lagon Jokullsarlon.

Jour #6 : journée dans la région des fjords de l’est avec la découverte de celui de Mjoifjordur, réputé pour être le plus sauvage de la région, et celui de Seydisfjordur connu pour son petit village de conte de fées.

Jour #7 et 8 : découverte de la région du lac Myvatn qui regorge de curiosités en tout genre : une zone géothermique où ça fume et ça bouillonne de partout, des volcans, des lagons aux couleurs improbables, d’étranges formations rocheuses… L’effet « j’ai atterri sur une autre planète est garanti ! »

Jour #9 : journée au bord de l’océan Arctique pour découvrir les fjords du nord.

Jour #10 et 11 : retour à Reykjavik et dernière journée dans la capitale islandaise.

IMGP1313

QUELLE DURÉE POUR UN VOYAGE EN ISLANDE ?

De nombreux sites exceptionnels sont situés tout près de la capitale. Ainsi en un weekend de 3 jours, vous pouvez avoir un bon aperçu de l’île en visitant la capitale, le Cercle d’Or et la route des cascades. Si vous disposez d’une petite semaine, vous pourrez aller jusqu’aux glaciers dans le sud. Si vous disposez d’une dizaine de jours, vous pourrez faire le tour de l’île comme nous l’avons fait. Avec deux semaines, vous aurez le temps de sortir des sentiers battus et de profiter davantage de chaque endroit.

IMGP1338

QUAND PARTIR ?

Si votre rêve est de voir les aurores boréales, il faudra absolument partir en hiver car c’est le seul moment où elles sont visibles. Toutefois, les conditions météorologiques seront difficiles car vous devrez faire face au froid et à la neige. Certaines routes risquent d’être fermées. Il fera également nuit très tôt, ce qui raccourcit les journées de visite. Nous avons choisi de partir en été, au mois de juin, afin de profiter au maximum des paysages et bénéficier d’un climat plus favorable. Il faut cependant avoir en tête que les prix flambent en été, la saison haute du tourisme en Islande.

IMGP1507

COMMENT SE RENDRE EN ISLANDE ?

La compagnie low cost Wow Air offre des prix assez raisonnables (mais c’est une fois sur place que les prix s’envolent !). Le vol dure environ 3 heures depuis Paris. Le départ se fait de nombreuses villes européennes ainsi que des Etats-Unis. On peut également choisir cette compagnie pour relier l’Europe aux Etats-Unis à moindre coût en faisant escale en Islande !

IMGP1592

QUEL MOYEN DE TRANSPORT POUR VISITER L’ISLANDE ?

LA VOITURE – Le plus simple est de louer une voiture. Cela vous donnera une plus grande flexibilité pour aller où vous voulez, quand vous voulez, faire les arrêts photos que vous voudrez. C’est l’option que nous avons choisie.

LES BUS « HOP ON HOP OFF » – Si vous ne souhaitez pas louer de voiture, pas de problème, vous pouvez vous rendre dans les principaux points touristiques en bus avec la compagnie Reykjavik Excursions. Choisissez l’itinéraire qui vous convient puis montez et descendez du bus à votre guise. L’itinéraire « Circle Passport » par exemple vous permet de faire tout le tour de l’île à votre rythme pour 42000 ISK (environ 320€). Vous devrez ensuite réserver vous-même vos hôtels et/ou auberges de jeunesse. Plus d’informations dans la rubrique « Iceland on your own » de Rekjavik Excursions ici. Cette même agence propose également de nombreuses excursions.

LES TRANSPORTS PUBLICS – Si vous cherchez une option encore plus économique, vous pouvez prendre les transports publics. Ils vous permettront d’aller d’une ville à une autre mais pas forcément de vous arrêter à une cascade, un glacier, etc.

LE COVOITURAGE – Il est également possible de faire du covoiturage. Il existe pour cela deux sites : samferda.net et carpoolworld.com.

IMGP1658

LOUER UNE VOITURE

VOITURE DE TOURISME OU 4×4? – Tout dépend de votre itinéraire. Si vous ne sortez pas de la Route 1, une voiture de tourisme suffit. En revanche, si vous souhaitez emprunter les routes secondaires commençant par la lettre F (pour aller au parc Landmannalaugar par exemple), vous devrez absolument louer un 4×4. Les routes F sont des pistes de terre et de graviers avec des trous et des gués à passer.

QUEL MODÈLE ? – Le Suzuki Jimny ou le Duster sont les modèles de 4×4 les moins chers. Nous avons opté pour un  Kia Sportage 4×4 qui offrait un peu plus d’espace.

QUELLE ASSURANCE ? – Il est recommandé de prendre l’assurance Gravel Protection qui couvre contre les dégâts liés aux projections de graviers sur le véhicule, les phares et le pare-brise. C’est celle que nous avons choisie.

QUELLE AGENCE DE LOCATION ? – Il est conseillé d’éviter les agences de locations internationales qui sont beaucoup plus chères que des agences locales telles que Reykjavik Rent ou Blue Car Rental.

PENSEZ AU COVOITURAGE – N’hésitez pas à inscrire votre itinéraire sur un site de covoiturage. Vous serez contacté par des voyageurs souhaitant faire le même trajet que vous. Vous pourrez ainsi réduire un peu vos dépenses. Il existe pour cela deux sites : samferda.net et carpoolworld.com.

IMGP1815

LA CONDUITE EN ISLANDE

ATTENTION A L’ARRACHAGE DES PORTES – Si l’on ne sort pas de la Route 1, la conduite en Islande n’est pas forcément plus compliquée qu’ailleurs. Cependant, ce qui peut rendre la conduite plus difficile, ce sont les conditions climatiques. Lorsque nous avons récupéré notre voiture de location, l’agent nous a mis en garde contre l’arrachage des portes par le vent ! Pour ne pas que cela arrive, il suffit de bien tenir la porte lorsqu’on l’ouvre ou qu’on la ferme. Durant notre tour de l’île nous avons eu un jour de tempête et des passages dans du brouillard à couper au couteau…. Le mieux est de regarder tous les jours la météo pour ne prendre aucun risque. Le site www.road.is permet de consulter les conditions climatiques sur la route ainsi que les routes fermées en hiver.

FAIRE LE PLEIN RÉGULIÈREMENT – Il est conseillé de faire le plein dès que l’on voit une station service car celles-ci se font rares dans certains endroits. La carte hotpoticeland indique où se trouvent toutes les stations service de l’île.

GPS OU CARTE ? Le GPS n’est forcément utile car le réseau routier est relativement simple. On peut très bien s’en sortir avec une carte papier. Cependant, nous avons utilsé Goople Maps sur nos téléphones pour trouver les hôtels que nous avions réservés car ils sont souvent perdus au milieu de nulle part et pas toujours faciles à trouver.

IMGP1820

SE LOGER EN ISLANDE

Les hôtels et auberge de jeunesse sont très chers en Islande. En réservant un mois à l’avance, nous avons dépensé 100€ en moyenne par nuit, et à ce prix là nous avions de petites chambres avec salle de bains et toilettes partagés et pas de petit déjeuner. En préparant ce voyage, j’avais repéré des bonnes adresses mais en y regardant de plus près, ces hôtels étaient soit complets durant notre séjour, soit hors de prix. Il faut garder en tête que les prix s’envolent en été. Je vous livre les pistes que j’avais trouvées pour les logements. Elles n’ont malheureusement pas été très concluantes dans notre cas, peut-être parce que nous voyagions au mois de juin.

  • Les chambre d’hôte à la ferme « Icelandic Farm Holidays ».
  • Les hôtels « EDDA » qui louent les chambres des étudiants pour l’été.
  • Les auberges de jeunesse. Les prix sont assez élevés pour des auberges de jeunesse et vous devrez apporter votre sac de couchage ou le louer.
  • Airbnb. Là encore les prix sont plus élevés qu’ailleurs mais vous pourrez faire de bonnes affaires. Très pratique à Reykjavik, les options sont plus limitées lorsque l’on s’éloigne.

IMGP1893

QUEL BUDGET POUR 10 JOURS EN ISLANDE ?

BUDGET TRANSPORT : 1834€ pour 2 personnes – Nous avons dépensé 460 € pour 2 aller retour en avion au départ de Paris. La location de la voiture nous a coûté 1036€ avec assurance gravier et conducteur supplémentaire, auxquels il faut ajouter 220€ pour l’essence. Nous avons dépensé 80€ pour la navette de l’aéroport à Reykjavik (aller et retour pour 2 personnes) et 38€ pour la traversée en ferry vers l’archipel Vestman (aller retour pour 2 personnes).

BUDGET LOGEMENT : 1100€ pour 2 personnes

BUDGET ALIMENTATION : 600€ (restaurants + courses) – Les restaurants en Islande sont très chers. Un bon moyen de réduire le budget alimentation est de faire des courses et de se faire des sandwiches ou de cuisiner soi-même si l’on a accès à une cuisine. Les supermarchés Bonus sont les moins chers. Attention aux heures d’ouverture : ils n’ouvrent pas avant 11 heures du matin. Mieux vaut bien s’organiser car il n’y en n’a pas partout et les prix peuvent vite grimper. Il faudra alors se rabattre sur les stations service.

BUDGET VISITES : 24€ pour 2 personnes – La quasi totalité des sites sont gratuits en Islande ! Nous avons uniquement dépensé 13€ pour monter à l’église de Hallgrimskikja à Reykjavik, 3,60€ pour le parking de Thingvellir et 7,75€ pour entrer au cratère de Kerid.

IMGP2037

CE QU’IL NE FAUT PAS OUBLIER DANS SA VALISE

  • Des vêtements chauds évidemment, même si vous partez en été. Pensez aux vêtements thermolactyl pour vous garderont au chaud en prenant peu de place.
  • Des pantalons étanches. Ils vous seront utiles les jours de pluie mais aussi pour aller explorer les cascades et les glaciers.
  • De bonnes chaussures de marche.
  • Casquette antimousique si vous prévoyez de passer par le lac Myvatn, à l’est de l’île…
  • Bonnet de bain pour les eaux thermales qui ont tendance à dessécher les cheveux.
  • Un maillot de bain et une serviette micro-fibres. La serviette micro-fibre est l’une de mes astuces préférées pour gagner de la place dans la valise.
  • Crème solaire. Même si on associe plutôt l’Islande au froid, on peut avoir des surprises…
  • Un masque. Si vous voyagez en été, il fera jour tout le temps. Si vous avez le sommeil léger, pensez à prendre un masque.
  • Une carte Michellin.
  • Une bonne play list.

A noter : les prises sont les mêmes qu’en France. Pas besoin de prendre d’adaptateur.

IMGP2223

RETROUVEZ TOUS LES ARTICLES…

#1 Reykjavik

#8 Info pratiques

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Roadtrip en Islande - #6 : autour du lac Myvatn - La petite valise d'Aurélie 31 décembre 2016 at 22 h 09 min

    […] #8 Info pratiques […]

  • Reply Roadtrip en Islande - # 1 : Reykjavik - La petite valise d'Aurélie 23 août 2016 at 8 h 17 min

    […] #8 Info pratiques […]

  • Reply Roadtrip en Islande - #2 : le Cercle d'Or - La petite valise d'Aurélie 23 août 2016 at 8 h 16 min

    […] #8 Info pratiques […]

  • Leave a Reply