Japon Tokyo

Japon 2018 – #3 : la fascinante ville de Nikko

Après avoir passé dix jours en famille à Sapporo, sur l’île de Hokkaido, puis deux jours dans la trépidante capitale japonaise, nous terminons notre escapade au pays du Soleil-Levant par deux belles journées hors du temps, dans la fascinante ville de Nikko, réputée pour la beauté naturelle de ses paysages montagneux et pour la splendeur de ses temples, dont certains sont classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO…

.

Située à environ deux heures de train de Tokyo, la ville de Nikko abrite en effet de nombreux temples, tous plus magnifiques les uns que les autres. Tout commence au 7e siècle, lorsqu’un moine bouddhiste, à qui la beauté de ce paysage montagneux évoque un ensemble de lieux divins, fait construire un premier sanctuaire à Nikko. D’autres sanctuaires seront construits par la suite dans cet écrin naturel de toute beauté, formant un incroyable ensemble architectural qui attire aujourd’hui de très nombreux visiteurs tous les jours.

Après avoir séjourné dans de grandes métropoles comme Sapporo et Tokyo, nous avions envie d’un peu de nature, de découvrir une autre facette du Japon, de prendre notre temps. Nous avons donc décidé de terminer notre voyage par deux belles journées dans cette ville incroyable. C’est parti pour le récit de ces deux jours riches en belles découvertes !

JOUR #1 : EN ROUTE VERS NIKKO

Jeudi 28 juin. Nous quittons notre hôtel du centre de Tokyo dans la matinée en direction de la gare ferroviaire. Avec notre Japan Rail Pass, nous avons tout intérêt à prendre le Shinkansen pour aller à Nikko puisque ce trajet est compris dans notre pass. Pour cela, nous devons prendre un premier train en direction de la ville d’Utsunumiya puis un autre en direction de Nikko.

Le trajet Tokyo > Utsunumiya > Nikko dure 2h30 au total avec le changement. L’autre option pour aller de Tokyo à Nikko aurait été de prendre un train direct depuis la station Asakusa mais ce billet n’était pas compris dans notre Japan Rail pass.

TOKYO > UTSUNUMIYA > NIKKO

La gare de Tokyo est vraiment immense et nous avons quelques difficultés à trouver le quai qui nous intéresse. Heureusement, les départs vers Utsunumiya sont assez réguliers et nous finissons par trouver le bon train. Nous montons à bord de notre Shinkansen et nous arrivons rapidement à Utsunumiya où nous devons prendre un second train.

Le changement est vraiment très simple : la direction « Nikko » est clairement indiquée à plusieurs endroits. Impossible de se tromper. On embarque alors à bord d’un petit train sympathique, le quai de la gare a des airs d’une autre époque. Les grands amateurs de trains que nous sommes sont déjà conquis ! On profite ensuite des paysages qui défilent sous nos yeux et, sans nous en apercevoir, nous arrivons déjà à Nikko !

VISITER NIKKO

Il faut savoir que la ville de Nikko et ses alentours regroupent de nombreux centres d’intérêt pour les visiteurs. Le site le plus spectaculaire abrite plusieurs temples classés au patrimoine mondial de l’UNESCO et se trouve à seulement 20 minutes de marche de la gare. Celui-ci est donc bien évidemment le plus fréquenté. Les autres points d’intérêt sont plus éloignés mais facilement accessibles en bus.

Pour échapper un peu à la foule, nous choisissons de nous éloigner du centre touristique de Nikko pour notre première nuit sur place. Nous sélectionnons donc un hôtel en pleine nature, au bord du lac Chuzenji, à 40 minutes de bus de la gare de Nikko. Nous explorerons donc les alentours du lac Chuzenji durant notre première journée et la deuxième journée sera consacrée aux sites plus touristiques.

DIRECTION LE LAC CHUZENJI

A peine descendus du train, nous sautons dans un bus en direction de Chuzenji. Le bus suit une petite route qui nous conduits de plus en plus haut dans la montagne. Le paysage est de toute beauté. Montagnes, cascades, rivières, forêt de sapins : c’est exactement ce dont nous rêvions pour cette petite escapade !

Quelques 40 minutes plus tard, nous arrivons à destination. Nous empruntons cette majestueuse porte pour arriver à notre hôtel. Le lac Chuzenji est magnifique. Nous sommes conquis.

NOTRE HÔTEL, HA TA GO NAGOMI

Nous sommes accueillis très chaleureusement à notre hôtel : les propriétaires sont d’origine mexicaine et ils sont ravis de pouvoir parler espagnol ! Qui aurait pensé qu’on aurait rencontré des Mexicains dans la petite ville de Chuzenji ! Nous découvrons une chambre spacieuse offrant une très belle vue sur le lac. Nous déposons rapidement nos affaires avant d’aller grignoter un morceau et explorer les environs.

BALADE A FUTAARASAN SHINE

Juste à côté de notre hôtel, nous découvrons un premier temple au pied du mont Nantaisan. Nous sommes surpris d’être les seuls visiteurs, mais quelle chance ! Nous pouvons profiter des lieux en toute tranquillité. Quelque chose de paisible se dégage de ce sanctuaire niché entre lac et montagne. La peinture rouge des temples contraste vivement avec le vert des arbres. C’est vraiment très beau.

DECOUVERTE DU PETIT VILLAGE DE CHUZENJI ET DES CHUTES KEGON

Nous nous dirigeons ensuite vers la cascade Kegon, située à quelques mètres de là. Pour nous y rendre, nous traversons le petit centre de Chuzenji. Tout est charmant et bien entretenu. On se croirait presque dans un petit village de conte de fées. Mais le contraste avec la ville de Nikko est vraiment saisissant : si Nikko grouille de touristes, Chuzenji aurait presque des airs de villages fantôme ! Nous étions venus chercher de la tranquillité, nous ne sommes pas déçus…

Nous découvrons ensuite les jolies chutes de Kegon, hautes de 97 mètres. Le soleil commence à se coucher et les chutes sont train de disparaître dans le brouillard. Un ascenseur permet de descendre au pied des chutes et mais à 17h passées, il est déjà trop tard pour pouvoir l’emprunter. Nous admirons donc le spectacle depuis le point de vue principal.

Nous retournons ensuite à notre hôtel. Celui-ci abrite un petit onsen, c’est à dire une source d’eau chaude naturelle dans laquelle on peut se baigner. Les hôtels de cette région ont souvent un petit bassin dans lequel les visiteurs peuvent se détendre et profiter de ces sources d’eau chaude. Mais attention, les maillots de bains ne sont pas autorisés, et hommes et femmes se rendent dans des onsen séparés…

Nous sommes amusés de découvrir que, le soir venu, les visiteurs se déplacent vêtus du kimono mis à disposition par l’hôtel. Au dîner, tout le monde porte le même kimono bleu. Les chaussons quant à eux doivent restés à la porte de la salle de restaurant… Après le dîner, nous sommes surpris de voir que tous les chaussons ont été alignés dans un coin, impossible de savoir avec lesquels nous étions arrivés…

JOUR #2

BALADE AUTOUR DU LAC ET VISITE DU TEMPLE CHUZENJI

Après une bonne nuit de sommeil, nous faisons une dernière balade autour du lac de Chuzenji avant de redescendre vers Nikko. Grand soleil, pas un seul nuage, températures agréables : c’est le temps parfait pour aller se balader. Ce matin nous allons explorer le temple de Chuzenji que nous n’avions pas eu le temps de visiter la veille. En effet, les sites touristiques ferment assez tôt.

Les alentours du temple ont également des airs de village fantôme. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’y a pas grand monde ! Entre temps nous avons appris que la haute saison à Chuzenji c’est en automne, lorsque les arbres revêtent leurs jolis manteaux dorés. Fin juin, nous sommes totalement hors saison, tout s’explique !

Le temple de Chuzenji est vraiment extraordinaire, il offre une vue incroyable sur le lac et sur la montagne. Nous avons les lieux rien que pour nous. Nous sommes vraiment ravis d’être venus jusque là ! Ça valait vraiment la peine de s’éloigner du centre de Nikko !

DÉCOUVERTE DES TEMPLES CLASSÉS AU PATRIMOINE MONDIAL DE L’UNESCO

Nous retournons ensuite vers le petit centre de Chuzenji pour récupérer nos affaires à l’hôtel et prendre le bus, direction Nikko ! Nous allons à présent retrouver la foule et découvrir les sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO qui font la renommée de la ville.

A Nikko nous avons choisi un hôtel d’un tout autre style : un petit hôtel capsule, le « Famitic ». Comme très souvent au Japon, les chambre d’hôtel sont toutes petites. Nous pouvons à peine ouvrir nos valises sur le sol. Ce n’est pas très gênant, nous ne restons qu’une nuit sur place et nous allons surtout passer notre temps à explorer les temples. Le temps de déposer nos affaires au Famitic et d’aller manger un bol de ramen, nous voilà déjà en route vers le site classé au patrimoine de l’UNESCO.

A peine arrivés, nous tombons sous le charme des lieux. D’impressionnants temples richement décorés trônent fièrement au milieu d’immenses sapins centenaires. Le site est grandiose. Nous allons passer tout l’après-midi sur place, ce qui nous permettra d’avoir un très bel aperçu du site, même si nous n’aurons pas le temps de tout visiter. Mieux vaut arriver le plus tôt possible car les temples ferment relativement tôt. Nous commençons par la visite du mausolée de Taiyuin.

Nous découvrons ensuite une très belle pagode qui garde l’entrée du sanctuaire de Toshogu.

Nous terminons par la découverte du joli pont Shinkyo. Nous avons passé tout l’après-midi à marcher, escalader, descendre, escalader. C’était magnifique mais nous sommes épuisés. Nous nous sommes ravis de retrouver notre petite chambre capsule.

Et c’est ainsi que s’est terminé notre deuxième voyage au pays du Soleil-Levant. Le lendemain matin nous avons repris le train vers Tokyo où nous avons passé une dernière nuit avant de nous envoler vers de nouvelles aventures…

RETROUVEZ TOUS LES ARTICLES DE CE VOYAGE…

#1 : Sapporo

#2  : Tokyo

#3 : Nikko

.

You Might Also Like

2 Comments

Leave a Reply