Islande

Islande 2019 – #1 : redécouvrir Reykjavik sous le soleil

Une petite capitale européenne pleine de charme, l’espoir de réaliser notre rêve d’apercevoir les aurores boréales, des paysages grandioses de toute beauté… Aujourd’hui nous partons en direction de Reykjavik pour une escapade hors du temps…

.

Nous rêvions depuis bien longtemps de pouvoir admirer les aurores boréales danser dans le ciel islandais… En cette fin de mois de septembre, toutes les conditions climatiques semblent être réunies pour y parvenir. Nous n’hésitons pas longtemps avant d’organiser une petite escapade de 5 jours dans la capitale islandaise ! Nous en profiterons pour explorer des endroits que nous n’avions pas eu le temps de découvrir durant notre premier voyage en Islande : la péninsule de Snaefellsnes et le parc de Landmannalaugar.

JOUR #1 : EN ROUTE VERS REYKJAVIK !

Jeudi 26 septembre. 12h35. Le vol TO4046 de la compagnie Transavia quitte la piste de l’aéroport d’Orly avec à son bord une foule de passagers berçant l’espoir d’apercevoir les mystérieuses aurores boréales danser dans le ciel de la capitale islandaise…. Les prédictions pour les prochains jours sont excellentes : indice solaire optimum, ciel clair et dégagé, faible luminosité de la lune. Nous avons donc de grandes chances de pouvoir admirer cet impressionnant spectacle naturel. On croise les doigts !

Quelques 3h40 de vol plus tard, nous arrivons à destination. Avec le décalage horaire, il n’est que 14h15. Le ciel islandais nous accueille avec quelques gouttes de pluie mais cela ne durera pas. La météo annonce un franc soleil sur l’Islande pour les prochains jours. C’est presque inouï pour une fin de mois de septembre dans l’Atlantique Nord. Nous allons tout mettre en oeuvre pour en profiter au maximum !

Nous montons à bord de la navette Flybus qui va nous conduire vers le centre de Reykjavik en 45 minutes. Si nous avions oublié à quel point l’Islande était une destination onéreuse, les billets de bus viennent immédiatement nous le rappeler. Nous déboursons en effet l’équivalent de 100 euros pour deux billets aller-retour aéroport > centre. Nous ne voulons même pas imaginer le prix de la course en taxi…

Nous attendons que la navette se remplisse, ce qui va prendre environ une heure, puis le bus se met enfin en route et traverse un immense champs de lave. Il n’y a rien à perte de vue que ces impressionnantes formations rocailleuses couvertes d’une mousse tantôt rousse, tantôt verdoyante. Une épaisse brume ajoute une touche mystique à ce paysage lunaire. On croirait sans peine que quelques trolls se cachent quelque part par là…

SE RÉGALER AU SEA BARON

Après un passage par la gare routière pour récupérer les clés de notre Airbnb, nous arrivons dans l’appartement où nous allons séjourner pour les prochains jours. L’ambiance est confortable et nous nous sentons immédiatement chez nous. Etant donné que nous sommes à deux pas du port, nous en profitons pour aller nous régaler au Sea Baron que nous avions beaucoup apprécié lors de notre premier voyage.

La délicieuse soupe de homard qui fait la renommée de ce petit restaurant à la décoration sympathique continue d’attirer les visiteurs curieux de découvrir les spécialités locales. Nous nous installons en effet à côté d’un petit groupe de touristes en train d’effectuer un « food tour » dans les meilleurs tables de la capitale islandaise. Le Sea Baron est bien entendu au programme de cette balade gastronomique.

Nous nous laissons bercer par cette atmosphère conviviale. Quel plaisir de se réchauffer avec cette soupe épicée gourmande et réconfortante ! Miam !

Le ciel étant un peu couvert en ce premier soir, nos chances d’apercevoir les aurores boréales sont très minces. Nous attendrons donc encore un peu pour faire notre première sortie nocturne. On en profite donc pour se reposer. Une belle journée ensoleillée est prévue pour demain…

JOUR #2 : A LA RE-DÉCOUVERTE DE REYKJAVIK SOUS LE SOLEIL

Vendredi 27 septembre. La météo ne s’est pas trompée : il n’y a pas un seul nuage dans le ciel de la capitale islandaise. Quelle chance ! Au programme aujourd’hui : profiter en toute tranquillité de l’atmosphère décontractée de la ville, tester quelques bonnes adresses, respirer l’air du large. On garde toutes nos forces pour l’activité nocturne du jour – vous l’aurez deviné – partir sur la piste des aurores boréales…

Pour l’heure on se met en route vers le centre-ville. Quel plaisir de redécouvrir les petites rues de Reykjavik que nous avions tant aimé arpenter lors de notre premier séjour. Une lumière magnifique recouvre la ville et de nombreux flâneurs sont venus s’installer en terrasse. Un franc soleil vient réchauffer les jolies façades colorées qui semblent toutes fraîchement repeintes. Une ambiance nordique à la fois cosy et branchée se dégage de chaque café, chaque restaurant, chaque boutique. Bref, c’est une ville où l’on se sent bien et qu’on a grand plaisir à redécouvrir sous le soleil !

DIRECTION LE PORT

Pour nous imprégner de cette atmosphère nordique que nous aimons tant, nous nous dirigeons tout d’abord vers le port. Les jolies façades colorées des restaurants du front de mer nous plongent directement dans cette ambiance. Ils sont la promesse d’une parenthèse culinaire gourmande et authentique pour les amateurs de fruits de mer. Les grands bateaux qui y sont amarrés donnent un air de bout du monde à la capitale islandaise. Tout est calme et paisible dans ce petit port en cette belle journée mais on ne peut s’empêcher de penser aux tempêtes que ces marins ont dû essuyer dans ces eaux septentrionales. Une chose est certaine, nous n’aimerions pas être à bord de l’un de ces bateaux lorsque les éléments se déchaînent…

SE BALADER LE LONG DU FRONT DE MER

Nous continuons notre balade et arrivons au niveau de l’impressionnante salle de concert Harpa. Le moins que l’on peut dire c’est que cet imposant bâtiment ne passe pas inaperçu sur le front de mer. La modernité de la structure de verre et d’acier vient clairement contraster avec l’écrin naturel vallonné dans lequel elle a été construite. Sous cette belle lumière, nous redécouvrons la salle de concert sous un jour nouveau, les rayons du soleil venant créer des reflets uniques sur la jolie façade.

Nous continuons le long de la promenade du front de mer. Les sommets arrondis du massif montagneux Esja se reflètent dans la mer. C’est vraiment très beau et assez impressionnant de visiter une capitale nichée dans un tel écrin de nature. Le paysage ne semble pas avoir beaucoup changé depuis l’arrivée des premiers colons norvégiens en 874…

Nous redécouvrons ensuite un autre site emblématique de la capitale islandaise : le Voyageur du Soleil. La statue la plus photographiée de Reykjavik évoque la silhouette d’un bateau viking et semble prendre la pose devant les objectifs des touristes toujours aussi nombreux.

JOUER LES TOURISTES DANS LE PETIT CENTRE-VILLE

Nous remontons ensuite en direction du petit centre et arrivons clairement dans la partie la plus touristique de la ville. Nous sommes impressionnés par la quantité de boutiques de souvenirs ! Elles semblent avoir poussé comme des champignons depuis notre première visite. Les magasins de matériel de randonnée ne sont pas en reste. Si nous avions oublié de nous équiper pour le froid, nous n’aurions eu aucun mal à trouver notre bonheur par ici. Nous en profitons d’ailleurs pour racheter quelques vêtements thermiques. On n’est jamais trop couverts pour partir sur la piste des aurores boréales…

Mais même s’il est très touristique, ce petit centre a su garder tout son charme et il est très agréable de s’y balader. De charmantes petites rues bordées de maisons colorées s’articulent autour de la rue principale. Les petits cafés à l’ambiance cosy dont seuls les Nordiques semblent avoir le secret sont la promesse d’une parenthèse réconfortante lorsque les températures commencent à baisser à l’extérieur. Nous en profitons également pour goûter aux délicieux roulés à la cannelle de la boulangerie Braud & Co située au numéro 16 de la rue Frakkastigur : un vrai délice !

 

PRÉPARER NOTRE SORTIE AURORES BORÉALES

Nous nous arrêtons également à l’office de tourisme pour nous renseigner à propos des aurores boréales. Evidemment, plusieurs agences proposent des excursions et il y en a pour tous les budgets. L’option la moins coûteuse est de prendre un bus qui conduit les visiteurs à l’extérieur de Reykjavik, l’idée étant bien sûr de s’éloigner de la « pollution lumineuse » créée par l’activité humaine de la ville. La 2e option consiste à partir avec un petit groupe d’une vingtaine de personnes dans un van. Le principe est similaire, mais avec moins de touristes autour de soi. Enfin, la 3e option est de partir avec un groupe de 6 personnes à bord d’une jeep qui pourra facilement sortir des sentiers battus. Nous choisissons la 3e option pour le soir même et nous achetons directement nos billets auprès de l’office de tourisme. L’hôtesse semble très confiante sur nos chances de voir les aurores. Nous avons hâte !

ADMIRER UNE VUE A 360 DEGRÉS SUR LA VILLE

Nous terminons notre balade touristique des sites emblématiques de la capitale islandaise par la visite de l’église Hallgrímskirkja dont l’architecture atypique ne passe pas inaperçue. Perchée sur une petite butte, l’église est un point de repère facile à identifier où que l’on se trouve dans la ville.

La statue de Leif Erikson, l’explorateur islandais qui aurait établi une colonie sur le continent américain au XIe siècle, continue garder fièrement l’entrée de l’église.

Si l’intérieur de l’édifice religieux me semble toujours aussi froid et dénué d’âme, la vue spectaculaire offerte par son clocher sur la ville, la mer et la montagne vaut en revanche clairement le détour.

Nous y accédons en quelques secondes et sans effort grâce à un ascenseur. De là-haut les petites maisons colorées ressemblent à des maisons de poupées. C’est vraiment très beau. Nous ne regrettons pas d’être repassés par là…

DÎNER AU BIO BORGARI

Nous suivons les recommandations de notre hôte Airbnb et nous allons dîner au Bio Borgari, un tout petit restaurant situé dans notre rue (Vesturgata 12) qui propose une carte très limitée de burgers; c’est en général la promesse de plats savoureux. Effectivement nous sommes conquis. Nous craquons pour un délicieux burger avec une sauce à la myrtille ! C’est étonnant mais très bon.

SKULI CRAFT BAR

Nous avons encore un peu de temps avant le début de notre sortie « auréoles boréales ». Nous en profitons pour aller tester une autre adresse : le Skuli Craft Bar qui propose de délicieuses bières artisanales. Nous tombons sous le charme de cette ambiance feutrée. Nous reviendrons plusieurs fois durant notre séjour…

Nous retournons ensuite dans notre Airbnb pour nous équiper contre le froid et attendre que la jeep vienne nous chercher pour partir sur la piste des aurores boréales… La suite dans le prochain article…

RETROUVEZ TOUS LES ARTICLES DE CETTE PETITE ESCAPADE…

#1 Reykjavik sous le soleil

.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Islande 2019 - #3 : à la découverte de la péninsule de Snaefellsnes - La petite valise d'Aurélie 12 janvier 2020 at 20 h 56 min

    […] #1 Reykjavik sous le soleil […]

  • Reply Islande 2019 - #2 : sur la piste des aurores boréales à Reykjavik - La petite valise d'Aurélie 4 janvier 2020 at 21 h 28 min

    […] #1 Reykjavik sous le soleil […]

  • Leave a Reply