A travers la Cordillère des Andes Bolivie Lac Titicaca

A travers la Cordillère des Andes – #13 : le Lac Titicaca (Bolivie)

Nous avons quitté La Paz très tôt un matin pour commencer une nouvelle aventure : passer une nuit sur le légendaire lac Titicaca ! Découvrir le lac Titicaca était un nouveau rêve que nous allions réaliser !

.

Notre plan était donc de passer une nuit sur une île appelée “Isla del Sol” (“Ile du Soleil”) pour découvrir ce lac au sujet duquel nous avions lu tant d’histoires. Nous étions impatients de démarrer cette nouvelle aventure !

LE LAC TITICACA EN CHIFFRES

Il y a quelque chose de mystérieux à propos de ce lac qui est si grand, si haut, si profond et si étroitement lié à la civilisation inca ! En effet, le dieu soleil serait né ici, d’où le nom de l’île!

3 800m d’altitude : c’est l’un des lacs navigables le plus haut au monde !

8 400 km² de surface : il se trouve à cheval entre deux pays (la Bolivie et le Pérou) !

300m de profondeur : lorsque le capitaine Cousteau a exploré ces eaux mystérieuses, il aurait dit que le monde n’était pas prêt pour ce qu’il venait de voir… Qui sait ce qu’il a bien pu voir !?

DE LA PAZ A COPACABANA EN BUS

Durant les 4 heures qu’a duré le trajet en bus de La Paz à Copacabana nous avions les yeux collés à la vitre du bus : nous étions fascinés par les paysages qui défilaient sous nos yeux.

Lorsque l’on sort de La Paz, tout semble sec et aride et l’on se sent dans un désert. Mais très vite, le paysage change radicalement et la route commence à longer le lac.

Dès que nous avons commencé à apercevoir le lac Titicaca, nous avons eu l’impression de voir un océan plutôt qu’un lac ! Il était immense et magnifique !

Nous sommes arrivés à Copacabana vers midi, juste à temps pour manger quelque chose avant de prendre le bateau qui partait à 13:30.

La Paz Copacabana  Isla del Sol

Il faut tout d’abord rejoindre la ville de Copacabana, située sur la rive bolivienne du lac. Nous avons voyagé avec la compagnie bolivienne “Titicaca”. Le bus était très confortable et nous nous sommes senti en sécurité. 

Il est important de bien planifier ce voyage car il n’y a que 2 départs de bateau par jour : 8h00 et 13h30. Nous sommes partis de La Paz le plus tôt possible pour arriver à temps pour le dernier bateau. Alternative : arriver la veille à Copacabana pour prendre le 1er bateau et avoir ainsi plus de temps pour faire la randonnée autour de l’île.

LA TRAVERSÉE VERS L’ÎLE DU SOLEIL

Nous avons embarqué sur un petit bateau et nous avons quitté Copacabana pour commencer une agréable traversée en bateau en direction de l’île. Nous n’arrivions pas à croire que nous étions sur le Lac Titicaca. La Cordillère des Andes se trouvait en arrière-plan, majestueuse, avec ses sommets enneigés.

01

Alors que nous étions proches de l’île, nous avons croisé ce magnifique bateau inca traditionnel. Nous avions l’impression de remonter le temps…

02 04

L’ARRIVEE SUR L’ILE DU SOLEIL

Après une agréable traversée de 2h30 sur le lac, nous sommes arrivés sur l’Ile du Soleil. Nous sommes restés sur la partie nord de l’île, qui est moins touristique et plus vierge que la partie sud. La plupart des touristes restent sur la partie sud dans des hôtels sûrement plus confortables que celui dans lequel nous avons passé la nuit.

La photo ci-dessous est la première image que nous avons eue de l’Ile du Soleil. Nous avons vu toutes sortes d’animaux sur cette plage : des ânes, des cochons, des moutons, des lamas, etc. Oui la partie nord était véritablement plus rurale. Les habitants vivent principalement de l’élevage et du tourisme. Il n’y a pas de voitures, pas de routes. On peut facilement se sentir coupé du monde.

05

A LA RECHERCHE D’UN ENDROIT POUR PASSER LA NUIT

Il était environ 16h00 lorsque nous sommes arrivés et nous n’avions pas réservé de chambre. Nous nous sommes donc mis à la recherche d’un hostel… Avec nos sacs pesant une dizaine de kilos sur le dos, ce n’était pas très drôle. Nous avons alors découvert une île vallonnée, ce qui a rendu notre recherche encore plus difficile. Les 3 800 mètres d’altitude n’arrangeaient rien. Mais tout en cherchant une chambre, nous étions impressionnés par la beauté de cette île. Elle était tout simplement magique. Après avoir visité quelques auberges de jeunesse effrayantes, nous avons trouvé une chambre dans une auberge relativement propre, en haut de la colline, qui offrait une vue spectaculaire sur le lac.

Faut-il rester sur la partie nord ou la partie sud ?

Si vous souhaitez plus de confort, dirigez-vous vers la partie sud. Si vous préférez au contraire vivre une expérience plus proche de la nature, le nord sera parfait pour vous. Quoi qu’il arrive, vous pouvez vous rendre d’une partie de l’île à l’autre à pied.

Il est préférable de se renseigner un peu à l’avance sur les hôtels pour ne pas monter et descendre les collines à la recherche d’une chambre correcte.

06

.

07

.

08

RANDONNEE SUR L’ILE DU SOLEIL

Le jour suivant, nous avions récupéré un peu d’énergie et nous avons commencé la randonnée qui fait le tour de l’île. On nous avait dit qu’il fallait environ trois heures pour arriver de l’autre côté de l’île (et donc 3h supplémentaires pour revenir) mais nous ne l’avons pas vérifié car nous n’avons fait qu’une partie de la randonnée. La vue était incroyable. Nous suivions un petit chemin qui par moment était pavé, et par moment n’était qu’un chemin de terre. Nous avions une vue imprenable sur les terrasses agricoles construites par les Incas, ainsi que sur le lac qui ressemblait véritablement plus à un océan qu’à un lac !

.

09

.

10 11 13 14 16 17

LE RETOUR A COPACABANA OU LE JOUR OU NOUS AVONS CRU QUE NOUS ALLIONS MOURIR

Nous avons ensuite du faire demi-tour pour prendre le bateau pour Copacabana. Malheureusement, le lac était “en colère” ce jour-là. Le vent soufflait fort et les vagues étaient violentes. Mais ce n’est qu’une fois sur le lac que nous nous en sommes rendus compte…

La bateau était surchargé de passagers qui venaient tous avec leurs backpacks. Nous ne nous sentions pas en sécurité sur la côte, mais c’était bien pire une fois en plein milieu du lac. Les vagues étaient si fortes que le bateau se balançait fortement de gauche à droite. Nous tentions de nous concentrer sur un point fixe sur la côte pour ne pas avoir le mal de mer mais nous le perdions constamment de vue. Nous avions peur. Pour nous remonter le moral, nous essayions de rester positifs : “Ce n’est pas grave si le bateau chavire… on sait nager… on pourra atteindre la rive.” Ce que nous ne voulions pas dire à voix haute, c’est que l’eau était gelée et qu’il y avait tellement de sacs dans le bateau qu’il serait impossible de sortir.

Nous avions également entendu une anecdote qui disait que si vous tombez à l’eau, les locaux ne vous aideront pas à remonter car ils interprètent cela comme le lac qui vous appelle …

Le capitaine lui-même semble avoir eu peur à un moment puisqu’il nous a proposé de nous déposer au village le plus proche sur la côte.Nous étions tellement soulagés d’entendre cette proposition, que nous avons crié “oui” immédiatement ! Nous ne pouvions en croire nos oreilles quand certaines personnes ont commencé à se plaindre parce qu’ils avaient payé pour aller jusqu’à Copacabana et qu’ils voulaient y être déposés, quoi qu’il arrive ! Au final, le capitaine, nous a déposés sur le village le plus proche et a continué le chemin avec quelques malades mentaux qui n’avaient décidément peur de rien. Nous étions heureux de toucher terre. Nous avons ensuite pris un bus et nous sommes arrivés sains et saufs à Copacabana !

DE COPACABANA A PUNO AU PEROU

De Copacabana, nous avons pris un bus en direction de Puno, au Pérou ! Nous sommes arrivés très tard cette nuit-là à Puno et nous sommes allés dans le premier hostel que nous avons trouvé. Quelle journée ! Nous étions épuisés mais nous étions prêts à découvrir un nouveau pays !

 

Pour aller plus loin 

  • Prochain arrêt : sur la route de Puno à Ollantaytambo au Pérou. Cliquez ici pour lire l’article.
  • Tous les articles sur ce pays : cliquez ici pour afficher tous les articles sur la Bolivie.
  • Tous les articles sur ce voyage : cliquez ici pour afficher tous les articles sur ce voyage à travers la Cordillère des Andes (Chili – Bolivie – Pérou).
.

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Roadtrip en Islande - #4 : l'île Vestmann et les glaciers sous la pluie - La petite valise d'Aurélie 24 octobre 2018 at 18 h 40 min

    […] le jour où nous avons cru mourir sur le lac Titicaca, nous ne sommes pas très rassurés en bateau… […]

  • Reply Voyage à travers les Balkans - #3 : Kotor (Monténégro) - La petite valise d'Aurélie 23 mars 2018 at 22 h 45 min

    […] descendons ensuite vers le lac afin d’en faire le tour en bateau. Je crois que depuis le jour où nous avons cru que nous allions mourir sur le lac Titicaca, nous ne sommes jamais très rassurés sur un bateau. Nous embarquons ici à bord d’un petit […]

  • Reply A travers la Cordillère des Andes – #12 : Tiwanaku et Puma Punku (Bolivie) - La petite valise d'Aurélie 19 février 2016 at 19 h 56 min

    […] arrêt: le lac Titicaca. Cliquez ici pour lire […]

  • Leave a Reply